Livraison offerte dés 90€ d'achat

Le rôle des protéines dans la construction musculaire

Role des protéines dans la construction des muscles

Les protéines sont souvent appelées « brique du corps », cette appellation est vraie mais incomplète, leur rôle n’est pas que plastique et ne se limite pas à la construction des tissus du corps humain.

Les protéines sont des molécules indispensables au bon fonctionnement du corps humain. Leurs rôles sont multiples et dépassent la seule construction musculaire.

On classe les rôles des protéines en trois catégories :
– Rôle structurel :

C’est le rôle le plus connu. Les protéines sont les molécules de construction et de réparation des tissus du corps humain. Ce rôle de construction est indispensable pour les muscles, mais aussi pour tous les organes du corps ;
– Molécules actives :

Les protéines sont des molécules biologiquement actives qui jouent un grand rôle dans les réactions chimiques du corps. Ces molécules peuvent être des enzymes, des hormones, de la kératine … Elles participent à l’immunité, la digestion, le transport de l’oxygène, la transmission de l’influx nerveux …
– Rôle énergétique :

En cas d’épuisement des glucides et des lipides, les protéines servent de source d’énergie. Elles permettent de récupérer 4 kcal par gramme de protéines. Ce rôle reste faible, et en moyenne seulement 3% de l’énergie utilisée par les muscles provient des protéines.

Bref, les protéines sont vitales pour le corps humain.

Le rôle structurel est celui qui nous intéresse tout particulièrement en musculation, car c’est ce rôle qui participe à la prise de masse musculaire.

Les fibres musculaires sont constituées de protéines et glissent les unes sur les autres au moment de la contraction. La contraction, les étirements et l’acide lactique produisent des dégâts dans les muscles, qui a besoin de se « reconstruire » après l’effort. Cette reconstruction est basée sur les protéines.

Il est donc indispensable que le muscle ait à disposition des protéines en quantité suffisante pour récupérer des efforts effectués, se renforcer pour les futurs efforts, mais aussi simplement pour le renouvellement des protéines qui « meurent » naturellement à partir d’un certain âge.

Il est important de bien comprendre un point essentiel de la physiologie : le corps est un milieu en équilibre qui tend à conserver constantes certaines valeurs, notamment la teneur du sang en acides aminés. Le corps dispose de deux procédés pour équilibrer le taux d’acides aminés dans le sang : l’anabolisme et le catabolisme.

Lorsque la teneur en acides aminés en circulation dans le sang est trop importante (par exemple après un apport rapide et massif en protéines), l’organisme tend à réduire cette teneur, pour rééquilibrer le milieu. Cette réduction se fait grâce aux muscles qui vont jouer un véritable rôle de pompe pour puiser les acides aminés présents en excès dans le sang et s’en servir pour se développer : c’est l’anabolisme.

Dans le cadre d’une prise de masse musculaire, les protéines se révèlent très efficaces. Par contre, en cas de manque de protéines (pas assez d’apports alimentaires par rapport aux besoins), le taux d’acides aminés subit une forte baisse. Le corps va alors puiser dans les réserves d’acides aminés que sont les muscles. Les muscles vont donc perdre des protéines pour en fournir au corps, c’est le catabolisme, la hantise des pratiquants de musculation.

Donc, si votre entraînement de musculation provoque une consommation de protéines supérieure à votre apport en protéines, vous pouvez très bien perdre du muscle. On voit bien ici que l’entraînement et la nutrition sont indissociables pour progresser en musculation, l’un ne va pas sans l’autre.

Pour un développement optimum de votre musculature nous vous recommandons l’utilisation de la gamme de protéines NUTRIXLAB, spécialement conçue et adaptée pour vos entrainements.

Share this post
  , , ,